CHERTE DE LA VIE : L’UNG demande la détaxation de certains produits

217302026_3003201666591438_741071741574624663_n

Please follow and like us:

  • 0
  • Share

CHERTE DE LA VIE : L’UNG demande la détaxation de certains produits

En déplacement dans le « V » Baoulé, le 17 juillet 2021, Stéphane Kipré, le président de l’Union des Nouvelles Générations (UNG), a interpellé le gouvernement sur la cherté de la vie, tout en l’invitant au dialogue avec l’Opposition. « La Côte d’Ivoire va mal. Le dialogue, ce n’est pas pour parler de politique. On peut parler de la cherté de la vie (…) Moi le 7 août, je serai devant la télé. Il faut que le Président de la République parle de la cherté de la vie (…) Il faut suspendre la TVA et les taxes de douanes sur les denrées de grande consommation (riz, sucre, huile, lait…). Il faut le faire et très vite, car un peuple qui a faim n’est pas un peuple libre », a-t-il averti. Avant de poursuivre : « Il faut penser à un plan quinquennal pour atteindre l’autosuffisance alimentaire. On ne peut pas avoir tant de terres cultivables et avoir faim. Il faut reprendre le programme de développement. C’est bien de construire les routes, mais nous avons faim. Il faut rééquilibrer les investissements. Les routes, c’est bon, mais les Ivoiriens ont faim », a martelé Stéphane Kipré, depuis le village de Duokro, à 19 Km de la capitale politique Yamoussoukro. Le leader de l’UNG qui achevait une tournée de remerciement dans le « V » Baoulé, a appelé le pouvoir Ouattara au dialogue. Car, dit-il, l’absence de guerre ne signifie pas forcément la paix. Les Ivoiriens, soutient-il, sont devenus méfiants et repliés sur leurs communautés. « Les gens du Nord sont avec leurs frères du Nord. Ceux du Sud marchent avec les sudistes. Arrêtons de croire que la crise, c’est quand il y a les armes. Notre pays est en crise », a-t-il affirmé. Le président de l’UNG propose donc un dialogue pouvoir-opposition pour désamorcer une crise éventuelle. « Houphouët-Boigny était un homme qui prônait la paix et le dialogue. Comment pouvons-nous nous réclamer de Houphouët-Boigny et refuser le dialogue ? L’Opposition appelle au dialogue. Il ne s’agit pas de partager des postes, mais de dialoguer. Le Président de la République doit parler », a exhorté le président de l’UNG. Selon lui, en 10 ans, le salaire des fonctionnaires n’a pas bougé. Dans le même temps, affirme-t-il, les prix ont flambé et l’Ivoirien ne peut plus se nourrir, ni se loger, ni se soigner. « En Côte d’Ivoire, on ne peut plus avoir une maison studio à 50.000 FCFA. On ne peut pas faire à manger pour cinq personnes avec 10.000 FCFA. Le sac de riz qui était à 6.000 FCFA est passé à 12.500 FCFA. La Côte d’Ivoire va mal », a conclu le président Stéphane Kipré.

Djè Abel (La Voie Originale)

Please follow and like us:

  • 0
  • Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *