LES FEMMES DE L’UNG MOBILISENT POUR L’ACCUEIL DU PRESIDENT LAURENT GBAGBO

199860300_3974063776009419_1474236578969006997_n

Please follow and like us:

  • 0
  • Share
LES FEMMES DE L’UNG MOBILISENT POUR L’ACCUEIL DU PRESIDENT LAURENT GBAGBO
 
Dans le cadre des préparatifs pour l’accueil historique du président Laurent GBAGBO en Côte d’Ivoire, l’Union des Nouvelles Générations (UNG) a lancé la tournée « VAGUE BLANCHE POUR LA PAIX ». Pour la deuxième étape de cette tournée, ce sont les femmes du parti qui ont organisé un meeting pour la mobilisation des femmes de notre pays. Le président Stéphane KIPRE était l’invité d’honneur de cette activité qui a eu lieu dans la commune de Yopougon, à l’hôtel Assanvon.
Pour Mme Ibo Appoline, présidente des femmes de l’UNG, il est impossible que les femmes soient en marge de cet événement historique de notre pays. C’est donc face aux nombreuses femmes venues des autres coins du district d’Abidjan qu’elle a lancé un appel à la mobilisation générale de toutes les femmes de Côte d’Ivoire. Elle appelle les femmes à s’inscrire résolument dans le processus de réconciliation nationale en participant à l’accueil du président Laurent Gbagbo qui revient sur la terre de ses ancêtres après 10 années de traversée du désert.
Prenant la parole, Stéphane KIPRE a tout d’abord félicité les femmes à travers présidente Ibo Appoline pour cette mobilisation populaire et exemplaire. Il a ensuite rassuré les millions d’ivoiriens sur le socle de paix sur lequel repose le retour au pays président Laurent GBAGBO. Selon le président Stéphane Kipré, le 17 Juin la Côte d’Ivoire, notre pays prendra, un nouveau départ. Car après dix (10) années les ivoiriens vont enfin se fréquenter et se parler les uns aux autres. « J’invite les partisans du parti au pouvoir à ne pas avoir peur du retour en Côte d’Ivoire de notre référant politique. Toute sa vie, il s’est battu pour la liberté, la démocratie et la paix. » a-t-il indiqué.
Profitant de l’occasion, le PSK s’est prononcé sur inopportunité la récente réforme initiée par le gouvernement :
« Pendant que nous sommes concentrés à prêcher la réconciliation nationale, le pouvoir prend certaines décisions impopulaires et improductives comme celle relative à la création de poste de ministre-gouverneur qui sera une poche de dépense supplémentaire pour l’état. Je pense que cette décision n’est pas bonne et qu’il aurait simplement pu renforcer les pouvoir des préfets pour en faire des vrais acteurs de développement. J’aurai préféré la création d’un poste de préfet de district. Mais la multiplication des administrations n’est pas la bonne solution surtout que ne savons pas à ce jour ce qu’il en sera des conseils régionaux.
Allons rapidement à la paix afin de parler de la Côte d’Ivoire de demain pour laquelle nous avons des idées et des propositions. »
 

Please follow and like us:

  • 0
  • Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *