CÔTE D’IVOIRE : STEPHANE KIPRÉ CANDIDAT AUX LEGISLATIVES ?

steph

Please follow and like us:

  • 0
  • Share

CÔTE D’IVOIRE : STEPHANE KIPRÉ CANDIDAT AUX LEGISLATIVES ?

En Côte d’Ivoire, l’Union des nouvelles générations (UNG), le parti que dirige Stéphane Kipré, a annoncé qu’il présenterait pour la première fois des candidats aux élections législatives prévues pour se tenir le 6 mars en Côte d’Ivoire.

Exilé en France depuis environ une dizaine d’années, l’homme d’affaires et son parti n’ont jamais eu l’occasion de se confronter directement à la réalité des urnes en dehors du soutien apporté à la candidature de l’ex-président Gbagbo en 2010. En 2012 et 2016, le parti avait appelé au boycott des élections locales dénonçant le recul démocratique et la détention de Gbagbo qu’il présente comme son référent politique.

Revirement de situation cependant lors de la convention du parti en aout 2020 à Yamoussoukro, la capitale politique du pays : il décide officiellement de participer à toutes les échéances futures. En dépit du boycott de la présidentielle qui a consacré la réélection du président Ouattara au cours d’un scrutin contestée par l’opposition, l’UNG maintient sa décision de participation aux élections locales. L’entourage du gendre de Laurent Gbagbo confirme : « effectivement, toute l’opposition est dans la dynamique de participer à ces élections. C’est un pas dans le sens de l’apaisement de la situation politique mais ce n’est pas un blanc-seing au pouvoir. Au niveau de l’UNG, nous avons une quarantaine de candidats reparti un peu partout dans le pays mais nous allons en discuter avec nos alliés de EDS puisque nous nous inscrivons dans une démarche unitaire. »

Quant à une candidature de Stéphane Kipré dans son fief de Daloa au centre-ouest du pays, on préfère botter en touche : « nous n’envisageons jamais rien en terme personnel. Ce n’est pas le sort du président Stéphane Kipré qui importe mais la démarche unitaire de l’opposition et le challenge que cela représente. Quand une décision sera prise, elle sera rendue publique par le concerné. » A Abidjan, tous les Etats Majors des partis et groupements politiques de l’opposition sont en ébullition pour être représentés au Parlement. Le PDCI-RDA, a délégué son ancien ministre de l’Intérieur, Émile Constant Bombet, pour diriger le bureau électoral qui permettra de choisir ses candidats. Pendant ce temps, au Ghana, l’ancien ministre du Budget et Porte-parole de l’ex-président ivoirien réuni les derniers cadres Pro-Gbagbo en exil pour un retour en terre ivoirienne avant les législatives. Les deux tendances du FPI multiplient les rencontres afin de présenter des candidats communs dans quelques semaines.

Globalement, l’Opposition ivoirienne conduite par l’ancien président Henri Konan Bédié a décidé de revenir dans le jeu électoral après avoir échoué à faire mordre la poussière au président Ouattara qui a été réélu pour un nouveau mandat de cinq ans en octobre 2020.

Source : Audace 24

Please follow and like us:

  • 0
  • Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *