DISCOURS DU PRESIDENT STEPHANE KIPRE A L’OCCASION DU 13e ANNIVERSAIRE DE L’UNG

116154898_406735417002500_8707903869613751735_n

Please follow and like us:

  • 30
  • Share

DISCOURS DU PRESIDENT STEPHANE KIPRE A L’OCCASION DU 13e ANNIVERSAIRE DE L’UNG

Camarades responsables du parti,

Chers militants,

Ce 25 juillet 2020, notre parti, l’Union des Nouvelles Générations, célèbre son 13ème anniversaire.
Il y a, de cela 13 ans, nous nous sommes réunis pour créer l’UNG avec pour objectif, comme tout parti politique, de lutter pour conquérir et exercer le pouvoir d’état afin d’offrir à nos compatriotes une Côte d’Ivoire des nouvelles générations, plus prospère et démocratique.
Du petit nombre que nous étions dès le début de cette aventure, 13 ans plus tard, nous sommes nombreux à partager et à relever les défis inhérents à de telles ambitions, unis et solidaires face aux enjeux et difficultés.
13 ans après, notre parti, notre famille politique peut se targuer de faire partie du paysage politique ivoirien et d’être aux avant-postes de la lutte pour le bien-être de nos compatriotes et pour la démocratie véritable.
13 ans après, nous n’avons point failli. Nous sommes demeurés sur nos positions et nos convictions d’hier, sans tanguer. Le bateau UNG est resté droit dans ses bottes et se dirige à n’en point douter vers des eaux plus paisibles.
Toutes nos victoires n’étaient pas évidentes à obtenir car trois ans seulement après la création de notre parti, une grave crise s’abattait sur notre pays obligeant certains de nos responsables à l’exil, moi y compris. Au moment donc où nous célébrons ce 13e anniversaire, je suis encore contraint à rester en exil, loin de votre chaleur militante. Ces difficultés ne doivent pourtant pas arrêter notre marche vers le but, celui de travailler chaque jour à implanter notre parti partout en Côte d’Ivoire et à l’extérieur de nos frontières, à inoculer nos idées et à parfaire notre stratégie de conquête. C’est seulement à cette condition, qu’un jour, nous porterons avec fierté les espoirs des ivoiriens et offrirons à notre génération une Côte d’Ivoire des nouvelles générations.

Camarades responsables du parti,

Chers militants,

Au moment où nous célébrons cet 13e anniversaire, nous pouvons être fiers du chemin parcouru et notre part active dans la vie politique et sociale de notre pays. Cependant nous le célébrons dans un contexte sociopolitique délétère et tendu.
La situation est d’autant plus inquiétante que la fièvre électorale s’empare de notre pays alors que rien n’a été fait pour soigner les stigmates de la crise de 2010. En dépit de nos appels à la sagesse, le pouvoir s’est entêté à faire entériner une Commission Électorale non indépendante parce que déséquilibrée fortement en sa faveur. Comment ne pas évoquer les questions sécuritaires et la circulation ahurissante des armes qui troublent la quiétude de nos populations ? Alors que tous les acteurs sérieux appellent à un consensus autour des organes en charge des élections et au respect de notre Loi fondamentale, le RHDP, le parti au pouvoir, qui peine à se trouver un autre candidat aux présidentielles prochaines depuis le décès de monsieur Amadou GON, se prépare à replonger la Côte d’Ivoire dans un chaos en incitant M. Ouattara à rempiler pour un 3e mandat en contradiction des dispositions constitutionnelles afin de justifier leur passage en force dès le 1er tour de l’élection présidentielle d’Octobre prochain, confessant ainsi que leur gestion n’a pas répondu aux attentes des Ivoiriens. Et c’est pourquoi l’UNG doit se tenir prête à continuer de nous battre pour conserver les acquis démocratiques obtenus par nos aînés. Nous devons tout mettre en œuvre pour éviter de revivre le cauchemar de 2010. C’est d’ailleurs ce qui justifie que nous continuons de prêcher la réconciliation par amour pour la Côte d’Ivoire que nous ne voulons plus voir déchirer. Nous militons en faveur de la réconciliation parce qu’il n’y a quelle qui permettra d’installer un climat politique et social apaisé propice afin que chaque parti propose ses solutions aux Ivoiriens.
Et justement à propos de cette réconciliation voulue par la majorité des Ivoiriens, l’acquittement et le retour du président Gbagbo, notre réfèrent politique, en Côte d’Ivoire doit constituer une seconde chance offerte aux fils de ce pays pour se retrouver et se parler.

Camarades responsables du parti,

Chers militants,

Si nous nous battons pour la réconciliation nationale, c’est parce que nous devons être présents lors des élections générales de 2020. Il est en effet temps pour nous de confronter notre vision de la Côte d’Ivoire à l’avis de nos compatriotes. Toute chose qui justifie la tenue de la Convention Nationale que j’ai convoquée les 8 et 9 Août prochain dans la capitale politique de notre pays afin que ces assises statutaires nous servent de tribune pour d’une part designer notre candidat à l’élection présidentielle d’octobre 2020 et d’autre part porter des réflexions idoines d’une meilleure représentativité de notre parti lors des autres échéances électorales. A temps opportun je m’adresserai, une fois de plus, aux délégués participants de cette convention. Car, en effet, les défis sont nombreux mais nous saurons trouver ensemble les voies et moyens de les surmonter comme nous l’avons toujours fait.
Continuons de croire en notre rêve commun parce qu’un jour nouveau va se lever sur la Côte d’ivoire. Et en prévision de ce jour, nous devons nous tenir prêts à jouer notre partition. Nous sommes la Côte d’Ivoire d’aujourd’hui mais nous sommes surtout celle de demain.

Camarades responsables du parti,

Chers militants,

Je voudrais conclure mes propos en souhaitant à chacun de vous un heureux 13ème anniversaire. Je voudrais saluer les membres du Secrétariat General qui sont la vitrine du parti et qui font sa fierté au quotidien. Leur courage et leur abnégation à porter dignement la voix de notre parti est légendaire. Que dire de nos délégués départementaux, communaux et de nos secrétaires généraux de sections ! Ces chevilles ouvrières de la Côte d’Ivoire des Nouvelles Générations que nous ambitionnons de bâtir. C’est toujours avec fierté que je les évoque car depuis toutes ces années, ils ont permis à notre parti de rester fidèle à son idéal et de garder son encrage national. Je n’oublie pas nos délégations extérieures qui sont aujourd’hui des ambassades de notre parti partout elles sont représentées. Elles portent avec dignité le combat pour une Côte d’Ivoire libre, démocratique et transparente.

A nos militants de bases et sympathisants, je voudrais vous inviter à garder allumée la flamme de la conviction qui nous a animé depuis le début ne nous quitte jamais. Continuons d’être un parti politique à l’écoute des aspirations profondes des populations. Parce que c’est tous ensemble que nous bâtirons cette Côte d’Ivoire des nouvelles générations que nous appelons de tous nos vœux.

Vive la Côte d’Ivoire !

Vive l’Union des Nouvelles Générations !
C’est Dieu qui est fort !

Stéphane Kipré
Président de l’Union des Nouvelles Générations

Please follow and like us:

  • 30
  • Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *