STEPHANE KIPRE ‘’ DE MOI, DE TOI, DE LA CÔTE D’IVOIRE’’ (Entretien avec le professeur Marc-Arthur Diaye)

94143846_2853786524703822_9204099947366973440_o

Please follow and like us:

  • 28
  • Share

A PARAITRE/ STEPHANE KIPRE ‘’ DE MOI, DE TOI, DE LA CÔTE D’IVOIRE’’ (Entretien avec le professeur Marc-Arthur Diaye)

Stéphane Kipré, président de l’Union des Nouvelles Générations (UNG), parti politique d’opposition ivoirien sort bientôt en librairie un livre entretien intitulé : « De moi, de toi, de la côte d’Ivoire ».

« Acteur politique Ivoirien depuis plusieurs années, Stéphane KIPRE livre dans cet ouvrage-entretien deux facettes de lui.

Tout d’abord le Stéphane KIPRE intime. Le lecteur y apprendra ainsi beaucoup des aspects intimes qui ont structuré et construit, l’homme et l’homme politique qu’il est aujourd’hui. Comme beaucoup, le rapport au père et à la mère a été clairement une étape importante dans sa construction. Mais ce sont surtout les « chocs » et la manière dont il les a surmontés qui l’ont structuré. Parmi ces « chocs », le trauma de la guerre, de l’exil et de la trahison.

Ensuite le Stéphane KIPRE politique. Pour lui, la politique est une noble mission. Cependant une noble mission ne peut se justifier exante, elle se juge expost selon ses effets bénéfiques ou non sur la vie quotidienne des gens. Autrement dit, l’action doit être pragmatique. Mais l’action elle-même ne peut être désordonnée et doit être éclairée par une doctrine. Pour Stéphane KIPRE, cette doctrine est la construction de l’état-nation.

Ainsi tout ce qui participe au renforcement de l’état-nation est, selon lui, désirable et doit être mis en œuvre. Par exemple, le développement économique, la création d’emploi, la pleine démocratie, l’état de droit, les droits de l’homme, l’égalité des chances, l’égalité homme-femme, l’égalité des territoires, la lutte contre la pauvreté, l’écologie, le renforcement des liens avec la diaspora, la sécurité, la paix, … Ces thématiques et d’autres sont développées de manière programmatique dans le livre.
De même, toute chose qui peut abîmer l’état-nation doit être combattue, même si cette chose peut comporter à court terme quelques avantages individuels. L’opposition de Stéphane KIPRE au régime Ivoirien actuel et relais est d’ailleurs à situer sur ce plan. Ce régime en effet pratique de manière décomplexée une discrimination ethnique ; ce qui est à l’opposé de la construction d’un état-nation.
Au fil de cet entretien que j’ai pris un immense plaisir intellectuel à conduire, l’on découvrira celui qui ambitionne de bâtir la Côte d’Ivoire des nouvelles générations. »

Marc-Arthur DIAYE
Professeur des Universités, Université Paris 1 Pantheon-Sorbonne

Please follow and like us:

  • 28
  • Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *