PRÉSENTATION DES BUREAUX DES STRUCTURES SPÉCIALISÉES DE L’UNG EN FRANCE

75299975_1154242594778834_30640902280052736_n

Please follow and like us:

  • 25
  • Share

PRÉSENTATION DES BUREAUX DES STRUCTURES SPÉCIALISÉES DE L’UNG EN FRANCE

Réuni le samedi 09 Novembre dernier, à l’Hôtel Napoléon, à Paris, la délégation générale UNG France a officiellement investi les bureaux de ses structures spécialisées.
Mme. Célestine Kipré (déléguée principale des femmes) et M. Jean Claude Ndei (délégué principal des jeunes) ont présentés leurs bureaux en présence de plusieurs cadres du parti dont le président Stéphane Kipré et la SGA Jenestie Mondon.

M. Eric Gnangui (Délégué Principal UNG France) a salué le dynamisme des militants du parti en France. Il les a exhortés à accentuer le travail d’implantation et d’expansion du parti partout où besoin se fera sentir. S’adressant au président du parti, le DP Eric Gnangui n’a pas manqué de saluer la marche remarquable de notre famille politique dans le combat pour la restitution de la démocratie dans notre pays. Une ascendance due au leadership exemplaire du président Stéphane Kipré.

Prenant la parole, le PSK a tenu à féliciter la délégation générale du parti en France pour cette cérémonie de redynamisation des bases en expliquant que cela permettrait de booster le travail d’implantation du parti, de suivi ou d’entretien des militants et sympathisants du parti.
Poursuivant son propos, le président Stéphane Kipré a exhorté les militants à redoubler d’ardeur au travail car les jours voire les mois avenirs seront décisifs pour toute notre famille politique. Il les a appelés à la formation politique, mais aussi à toutes les formations complémentaires nous permettant de relever les défis que nous imposent les combats avenirs. Le PSK a manifesté le vœux ardent de mener avec brio les futures combats, pour la Cote d’Ivoire, à l’instar du combat que nous tenons présentement : celle de la restauration de la démocratie.
« Nous luttons actuellement pour le combat restauration de la démocratie dans notre pays. Et après, il nous faudra nous battre pour le combat du surchargement de nos universités, puis le combat de l’industrialisation de la Cote d’Ivoire, le combat du chômage dans notre pays… Ceci dit, pendant que nous menons le combat du moment, nous devons commencer à réfléchir à l’aboutissement des autres combats. », a-t-il déclaré

Please follow and like us:

  • 25
  • Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *